Actualité

Appel à communication journées d'études «Chronique judiciaire et mémoire du nazisme en France, Allemagne et Autriche»

Appel à communication journées d'études «Chronique judiciaire et mémoire du nazisme en France, Allemagne et Autriche»

Marie-Bénédicte Vincent, professeure d’histoire contemporaine à l’université de Franche-Comté et Nathalie Le Bouëdec, maîtresse de conférences HDR en civilisation allemande à l’université de Bourgogne organisent deux journées d’études, les 3 juin et 24 septembre 2021 : « Des criminels nazis peu connus du grand public sous le feu des projecteurs : chronique judiciaire et mémoire du nazisme en France, Allemagne et Autriche », pour lesquelles est lancé un appel à communication.

Consulter l’appel à communication
Date limite d’envoi des propositions de communication : 15 avril 2021

Les journées d’études s’inscrivent dans le cadre du projet de recherche « Chrome - chronique judiciaire et mémoire du nazisme », soutenu par la Fédération des MSH de Bourgogne et de Franche-Comté.

Colloque participatif - Enjeux et obstacles à la transition énergétique bas carbone

Colloque participatif - Enjeux et obstacles à la transition énergétique bas carbone

Porté par un consortium animé par la MRSH Caen Normandie et la MSH Dijon, en association avec Le Dôme, le programme “TÉTHYS”, et son join-project “ARTÉMIS”, arrivent à l’heure des conclusions. Ce colloque, à vocation participative, tentera de faire le point sur les enjeux et obstacles à la transition énergétique bas-carbone.

Partant du postulat qu'une transition énergétique ne peut être qu'aussi sociale, les recherches menées par la Maison de la recherche en sciences humaines de l’Université de Caen Normandie (MRSH Caen Normandie) et son homologue, la Maison des sciences de l’Homme de l’Université de Bourgogne (MSH Dijon), se proposent de répondre, en étroite collaboration avec les acteurs des territoires, à un ensemble de questions inhérentes au processus de transition énergétique liée à l’hydrogène.

Aux logiques verticales et descendantes des processus initiés par les Régions et les industriels, peut-on opposer d'autres définitions de la transition ? Y a-t-il de nouveaux référents de la transition à inventer pour faire advenir un modèle décentralisé et territorialisé ? Comment faire pour que la technique ne serve pas un filtre régulant l'accès aux moyens de la transition mais un vecteur fédérateur servant à fabriquer des citoyennetés environnementales ?

L’enjeu de cette restitution-débat est de produire une analyse sociétale des enjeux de la transition énergétique sur la base d’un dispositif empirique et expérimental novateur, à l’intersection des sphères du savoir, de la gouvernance, de la recherche (innovation) et des pratiques (usages). Le Dôme, Centre de sciences de Caen Normandie, accueillera, sous la forme de conférences, tables-rondes et d’ateliers participatifs, les chercheurs des projets “Transitionénergétique,Territoires,Hydrogène et Société” (TÉTHYS) et“Approche Régionale de la Transition Mixte Industrielle et Sociétale” (ARTÉMIS) ainsi qu’un panel d’experts nationaux dont les historiens des techniques François Jarrige (Université de Bourgogne) et Jean-Baptiste Fressoz (CNRS) et la sociologue de l’énergie Marie-Christine Zelem (Université de Toulouse).

Ce colloque s’adresse à l’ensemble des acteurs et des publics de la transition écologique territoriale, citoyens, industriels, associations, organismes publics, étudiants.

Il sera accessible à distance via Zoom.

Consulter le pré-programme

partenaires1

Les lauréats du prix de thèse 2020 de la Fédération des MSH Bourgogne Franche-Comté

Les lauréats du prix de thèse 2020 de la Fédération des MSH Bourgogne Franche-Comté

La Fédération des MSH de Bourgogne et de Franche-Comté a lancé le 22 octobre 2020 la seconde édition d’un prix de thèse destiné à soutenir la publication des travaux de jeunes chercheurs dont la thèse promeut l’interdisciplinarité au sein des sciences humaines et sociales (SHS) ou entre les SHS et les autres domaines scientifiques. 29 dossiers de candidature ont été soumis et classés par un jury composé des membres du Comité d’orientations scientifiques (COS) de la Fédération et des directeurs des trois écoles doctorales DGEP, LECLA, SEPT. Le COS, réuni le 12 janvier 2021, a attribué le prix de thèse à Pierre Deffontaines et Inès Pactat. Ils bénéficient chacun d'une gratification de 1 000 € maximum.

Les lauréat.e.s :

  • Pierre Deffontaines, MSH Dijon, pour sa thèse intitulée « ‘Survivre’ 25 ans après la chute de l'URSS : classes populaires et marchés dans les espaces ruraux ukrainiens ».

Mots clés : marchés, classes sociales, espaces postsocialistes, ethnographie, analyses statistiques

Laboratoire : CESAER (Centre d’Économie et de Sociologie appliquées à l’Agriculture et aux Espaces Ruraux), UMR 1041

  • Inès Pactat, MSHE C. N. Ledoux, pour sa thèse intitulée « L’activité verrière en France entre le VIIIe et le XIe siècle. Résilience et mutations d’une production artisanale ».

Mots clés : archéologie, haut Moyen Âge, typo-chronologie, archéométrie, verre

Laboratoire : Chrono-environnement, UMR 6249