Santé

Coordination : Edith Salès-Wuillemin

Les inégalités sociales de santé, la chronicisation de la maladie (cancers, maladies cardiovasculaires, diabète …), le vieillissement des populations, conduisent les acteurs du système de soins et les chercheurs à s’intéresser à la prévention de la maladie et à la promotion de la santé (HAS, 2009 ; INPES, 2010). Au sein de la MSH, les sciences humaines mettent la compréhension de l’individu au centre de cette problématique.

Deux axes de recherche sont développés :
Impact des facteurs de risques liés à la santé et leur perception par les individus, pour comprendre et infléchir les pratiques : politique territoriale de santé (offre de soins, organisations de santé…) ; communications via les médias traditionnels et les médias sociaux; vie professionnelle (identité professionnelle, affiliation, sentiment de reconnaissance, implication organisationnelle, risques psychosociaux…) ; vie personnelle (lieux et habitudes de vie, pratiques alimentaires, activités physiques …).

L’accompagnement des personnes, pour favoriser l’empowerment et l’autonomie dans les parcours de soins : Représentations sociales de la maladie, des soins et des traitements thérapeutiques ; relations soignants/soignés; communication organisationnelle des collectifs de malades ou d’accompagnants, identité sociale et personnelle; affiliation; vulnérabilités ; expérience du corps ; vécu de la douleur ; qualité de vie.

Ce groupe thématique abrite plusieurs projets financés : EOLE, INEV@L, QUALTRA, REL@TIONS, ALIMS.
Les laboratoires impliqués sont : Psy-DREPI, LEDI, CIMEOS, CGC, CAPS, Lab. Droit du Sport, LEAD, PEC2, LIPID, en liens privilégiés avec des organismes partenaires tels que l’ARS, l’ORS – l’IREPS – et le CHU.