Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche

Programmes de recherche

Filtrez
X

Responsable scientifique : Sylvie CRINQUAND – Laboratoire TIL/Centre Interlangues (EA 4182) – Université de Bourgogne

Partenaires : MSH Dijon (Plateforme ADN)

Financement : AAP TTP (« Travail, Transmission, Pouvoirs ») – MSH Dijon et MSH Besançon

Durée : 8 mois

Résumé du projet : Ce projet vise à interviewer des chercheur.e.s reconnu.e.s (dont Henri Joyeux, Carlo Ossola, professeur au collège de France, François Jullien) sur leur itinéraire, la place de la recherche dans leur vie, et l’interprétation qu’ils font de leurs choix en matière de recherche. Les enregistrements seront retranscrits, le corpus audio (visuel) sera indexé et annoté selon les standards internationaux, puis archivé et diffusé en libre accès sur la plateforme PANDOR de la MSH.

L’objectif est de s’intéresser à une partie de la recherche qui n’a toujours pas été étudiée de manière systématique à l’échelle interdisciplinaire. Si des études existent sur l’autobiographie des chercheurs, notamment en sociologie, et si certaines disciplines incluent la réflexion sur le parcours personnel dans des dossiers d’HDR, d’autres ignorent ou gomment la part personnelle de la recherche. Notre travail cherche à remédier à cette lacune, afin de mieux comprendre la part que joue l’individuel dans la démarche des chercheur.e.s. Il s’inscrit dans une dynamique résolument interdisciplinaire, afin de dépasser les clivages disciplinaires.

En termes de diffusion des résultats, il est prévu : la publication d’un ouvrage grand public, la réalisation d’une exposition ainsi que la diffusion des enregistrements via PANDOR.

Paroles de chercheur.e.s : dans l’intimité de la recherche (PARCHEMINS) Paroles de chercheur.e.s : dans l’intimité de la recherche (PARCHEMINS)

Read more

L’entreprenariat culturel et créatif L’entreprenariat culturel et créatif

Read more

La gestion des ressources en eaux douces – quel apport de l’europe au droit international ?
X

La démocratie alimentaire comme enjeu de capacitation territoriale?

Le CREDESPO organise un  webinaire sur la gestion des ressources en en eaux douces

le 23 juin de 15h à 17h

Programme :

1) La gestion des ressources aquatiques à travers les normes internationales du continent européen, Jochen SOHNLE, professeur de droit public, IRENEE, Université de Lorraine

2) La gestion des ressources aquatiques dans le bassin du Danube, Bojana ALEKSIC, doctorante en droit public, IRENEE, Université de Lorraine

Organisé par Philippe ICARD (modérateur) et Juliette OLIVIER, CREDESPO, Université de Bourgogne

Inscription gratuite mais obligatoire

Merci d’envoyer votre adresse TEAMS à  martina.mayer-perreau@u-bourgogne.fr

La gestion des ressources en eaux douces – quel apport de l’europe au droit international ? La gestion des ressources en eaux douces – quel apport de l’europe au droit international ?

Read more

X

Responsable scientifique : Dany LAPOSTOLLE – Laboratoire de géographie – THEMA, antenne dijonnaise (UMR CNRS-UB 6049)

Partenaires : DREAL Bourgogne Franche-Comté

Financement : DREAL Bourgogne Franche-Comté

Durée : 4 ans

Résumé du projet : Le Living Lab territorial pour la transition sociale et écologique est un groupe de recherche transdisciplinaire porté par la MSH Dijon. Il est ouvert aux acteurs institutionnels, associatifs, et aux différents publics intéressés par les enjeux de la transition socio-écologique.

Il est composé d’enseignants-chercheurs en économie territoriale, sociologie, aménagement et urbanisme, psychosociologie, histoire des sciences et techniques, sciences de l’éducation et de la formation rattachés à leurs laboratoires respectifs mais ayant une curiosité commune pour les enjeux de développement territorial.

Le Living Lab territorial est né d’un partenariat entre la Dreal BFC et la Msh Dijon dans le cadre du programme « Bourgogne Franche-Comté en transition » (« BFC en transition ») issu d’un appel à projet du Commissariat Général au Développement Durable. Le Living Lab Territorial travaille dans le cadre de différents programmes : ANR Transitions Energétiques Territoires Hydrogène et Société (THETYS), BQR dispositif de recherche transdisciplinaire de type « Living Lab » (Tradli), Plateforme d’observation des projets et stratégies urbaines (Popsu) pour le projet Démocratie alimentaire comme enjeu de capacitation territoriale avec la ville de Tournus. Les fonds Vidal Action de recherche du Cnrs complètent le financement.

La définition générique du Living Lab est suffisamment souple pour abriter de multiples expérimentations tournées vers l’innovation technique et sociale. Sans céder à la rhétorique managériale que l’on retrouve parfois dans cet univers en réseau, connecté, composé de classes créatives pour réduire l’écart entre recherche et mise sur le marché, nous retenons la dimension méthodologique qui organise des collaborations entre des usagers, des chercheurs, des entreprises et/ou institutions publiques dans le but de définir et développer ensemble de nouveaux services, systèmes publics et communautaires tout en continuant l’exercice scientifique d’observation, questionnement méthodologique et interprétation  des faits.

Le Living Lab territorial pour une transition sociale et écologique opérationnalise la démarche transdisciplinaire. Il se construit comme un espace de problématisation d’une situation territoriale fondée sur les débats égaux entre chercheurs et acteurs. Cette problématisation suppose une supervision réciproque des intervenants pour anticiper et réduire les risques d’asymétries dans les relations d’analyse.

PLUS D’INFOS

Le Living Lab Territorial Pour La Transition Socio Ecologique Le Living Lab Territorial Pour La Transition Socio Ecologique

Read more

X

Apport des technologies numériques à l’étude et à la restitution d’un site néolithique (VirtualNEO)

Responsable scientifique : Fabrice MONNA – Laboratoire ARTEHIS (UMR CNRS-UB 6298) – Université de Bourgogne

Partenaires : MSH Dijon (Plateforme GEOBFC) / MSHE Besançon / Chrono-Environnement (UMR 249) – Université de Franche-Comté / laboratoire IMB (UMR 5584) – Université de Bourgogne / Biogéosciences (UMR 6282) – Université de Bourgogne / Laboratoire de Géologie de Lyon (LGLTPE – UMR 5276) – Université Lyon 1

Financement : AAP RNMSH – MI INSHS

Durée : 13 mois

Résumé du projet : il s’agir d’établir une procédure d’utilisation des technologies numériques 3D allant de l’acquisition jusqu’à la diffusion, en passant par le traitement des formes des modèles. La région des marais de Saint-Gond (Marne) constitue un terrain d’étude particulièrement favorable car elle possède des structures néolithiques en trois dimensions, tout à fait remarquables : hypogées, minières de silex, habitats et « ateliers » de taille exceptionnellement bien conservés. Le projet est résolument interdisciplinaire et allie archéologie, géographie, muséographie, mathématiques, techniques de programmation, imagerie numérique, et morphométrie. Il permettra de répondre à plusieurs problématiques archéologiques qui s’articulent autour de deux axes de recherche :

        la conservation, le partage des données et la muséographie ;

        la détermination de la structuration spatiales et des techniques de construction.

Apport des technologies numériques à l’étude et à la restitution d’un site néolithique (VirtualNEO) Apport des technologies numériques à l’étude et à la restitution d’un site néolithique (VirtualNEO)

Read more

X

Discours et pratiques touristiques dans l’Arc Jurassien analysés au prisme des médias sociaux (JURATOURISME)

Responsable scientifique : Julie FEN-CHONG – Laboratoire THEMA – UMR CNRS-UB 6049 – Université Bourgogne Franche-Comté

Partenaires : Laboratoire TIL/Centre Interlangues (EA 4182) – Université de Bourgogne, laboratoire ELLIADD (EA 4661 – Université de Franche-Comté)

Financement : AAP TTP (« Travail, Transmission, Pouvoirs ») – MSH Dijon et MSH Besançon

Durée : 8 mois

Résumé du projet : Le projet #juratourisme a pour objectif de constituer et d’analyser un corpus de données issues de Twitter ayant trait au tourisme dans l’Arc jurassien. Une méthodologie générique d’extraction d’information géographique pertinente à partir des tweets collectés sera développée. Le corpus servira de support à l’analyse et la comparaison des discours et des pratiques touristiques de ces stations de montagne. Ce projet permettra enfin d’affiner la connaissance des synergies existant au sein de l’Arc jurassien.

Le projet #juratourisme vise tout d’abord à analyser les représentations et pratiques touristiques des stations de montagne à partir des tweets des acteurs officiels et des visiteurs du Jura franco-suisse. Il s’agira ensuite de développer un outil de collecte, basé sur l’expérience de la plateforme ADN, et une méthodologie générique réutilisable pour d’autres territoires en adaptant les variables imposées par les particularités du terrain étudié. Enfin, il s’agira de contribuer à la diffusion de ces connaissances via la création d’un outil de visualisation de données sémantiques et spatialisées développées en collaboration entre les différents partenaires pour s’appuyer sur les connaissances développées par chacun : l’analyse textuelle et sémantique pour le laboratoire TIL, le web sémantique et les ontologies pour ELLIADD, l’interprétation géographique pour ThéMA et la visualisation des données par la plateforme GéoBFC de la MSH de Dijon.

Le projet #juratourisme aura des retombées socio-économiques à plusieurs niveaux. Il engendrera dans un premier temps une mise en lumière des interdépendances de l’Arc jurassien. L’étude de la représentation des lieux d’intérêts des stations permettra également d’affiner les stratégies de développement touristique et en particulier offrira une meilleure visibilité des avantages offerts par le réseau social Twitter dans leur communication. Ces résultats seront valorisés par la participation à la journée d’études « L’Analyse des signaux et des traces produits par et pour les flux et mobilités touristiques », université Paris-Descartes, 14 sept. 2017 et la soumission d’un article pour la revue Espacestemps.net.

[En savoir plus]

Discours et pratiques touristiques dans l’Arc Jurassien analysés au prisme des médias sociaux (JURATOURISME) Discours et pratiques touristiques dans l’Arc Jurassien analysés au prisme des médias sociaux (JURATOURISME)

Read more

X

La participation citoyenne à la prise de décision politique (PARCIT)

Responsable scientifique : Agnès ALEXANDRE-COLLIER – Laboratoire TIL/Centre Interlangues (EA 4182) – Université de Bourgogne

Partenaires : CREDESPO (Centre de Recherche et d’Etude en Droit et Science Politique – EA 4179) – Université de Bourgogne / CRJFC (Centre de recherches juridiques de l’Université de Franche-Comté – EA 3225) – Université de Franche-Comté

Financement : AAP TTP (« Travail, Transmission, Pouvoirs ») – MSH Dijon et MSH Besançon

Durée : 8 mois

Résumé du projet : Le projet a pour objectif d’appr/éhender le renouvellement et la valorisation de la participation des citoyens à la prise de décision collective au sein des organisations politiques et sociales. Il s’agit de de s’intéresser plus précisément à l’implication des citoyens dans les modes de sélection des cadres ou des principaux acteurs et dans le choix des propositions que porteront ceux-ci.

Le projet vise à comprendre et décrypter le renouvellement et la valorisation de la participation des citoyens à la prise de décision collective. Il étudiera le développement des formes de participation citoyenne dans les modes de sélection relatif aux organisations politiques (partis, mouvements ou groupes de pression) et de s’intéresser aux modes de sélection des cadres ou des principaux acteurs (responsables, candidats aux élections,…) et au choix des propositions et thématiques portées par les organisations politiques et sociales (partis, associations, groupes d’intérêts). Cette étude renvoie à l’invention et à l’usage par ces organisations de procédures diverses : primaires fermées ou ouvertes, consultations Internet, référendums internes, et autres formes de délibération collective afin de répondre à la crise de légitimité des formes de représentation ou de délégation classiques. Le projet privilégiera une dimension comparative à la fois au plan international (France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Espagne,…) et régionale (Bourgogne, Franche-Comté notamment).

La participation citoyenne à la prise de décision politique (PARCIT) La participation citoyenne à la prise de décision politique (PARCIT)

Read more

X

Reconfiguration de l’audiovisuel à l’ère numérique : agences de presse et youtubers (RANAPY)

Responsable scientifique : Jérôme BERTHAUT – Laboratoire CIMEOS (EA 4177) – Université de Bourgogne

Partenaires : laboratoire RECITS-IRTES (EA 7274) – Université de Franche-Comté

Financement : AAP TTP (« Travail, Transmission, Pouvoirs ») – MSH Dijon et MSH Besançon

Durée : 8 mois

Résumé du projet : ce projet vise à étudier l’évolution des dynamiques et des logiques de fonctionnement du secteur audiovisuel à l’ère numérique en s’appuyant sur une enquête ethnographique qualitative centrée sur les éditeurs de contenus (sociétés de production, youtubers, agences de presse) dans deux secteurs spécifiques : le journalisme et le divertissement.

Ce projet analyse les pratiques professionnelles et la division du travail dans la production audiovisuelle à l’ère numérique pour cerner les rapports de pouvoir entre les fabricants de programmes et les diffuseurs dans un contexte de concurrence, et leurs effets sur les discours produits (circulation des idées, discrimination).

Reconfiguration de l’audiovisuel à l’ère numérique : agences de presse et youtubers (RANAPY) Reconfiguration de l’audiovisuel à l’ère numérique : agences de presse et youtubers (RANAPY)

Read more

X

Circularité de l’Information entre Patients autour des Pratiques Alimentaires (CIPPA)

Responsable scientifique : Jean-Jacques BOUTAUD – Laboratoire CIMEOS (EA 4177) – Université de Bourgogne

Partenaires : Laboratoire TIL/Centre Interlangues (EA 4182) – Université de Bourgogne / Laboratoire ELLIAD (EA 4661) – Université de Franche-Comté

Financement : AAP TTP (« Travail, Transmission, Pouvoirs ») – MSH Dijon et MSH Besançon

Durée : 8 mois

Résumé du projet : ce projet vise à étudier la production et le traitement d’informations entre patients atteints du cancer, afin de partager leurs expériences, leurs connaissances à l’intérieur de communautés numériques empiriquement et durablement construites. Il s’agit d’identifier ce type de sources mises en partage entre patients (veille), la nature des informations (analyse sémantique) et leurs critères de pertinence.

Pour des patients atteints du cancer, la transmission et le partage d’information sont vitaux, tout particulièrement pour ce qui concerne les bonnes pratiques, les pratiques de prévention. L’alimentation est un paramètre essentiel dans le processus de soin tant au plan physiologique qu’au plan psychologique. Dans un contexte très important de reprise en main de leur maladie et de leur situation, les patients recherchent une information fiable et rassurante sur les régimes alimentaires à adopter et/ou privilégier. Partager ces informations participe du processus de réassurance et de prise en charge de sa maladie, qui est une forme de résilience au niveau du patient et de ses proches. C’est pourquoi se multiplient aujourd’hui des espaces en ligne et des mises en réseau d’information que les patients consultent ou enrichissent.

Ce projet s’inscrit dans cette logique. Il vise à étudier les réseaux ainsi construits, la nature des informations mises en valeur et en circulation pour faciliter chez les patients la transmission et le partage des connaissances, des expériences.

Circularité de l’Information entre Patients autour des Pratiques Alimentaires (CIPPA) Circularité de l’Information entre Patients autour des Pratiques Alimentaires (CIPPA)

Read more

X

Observatoire Territorial des Initiatives d’Emploi

Responsable scientifique : Dany LAPOSTOLLE – Laboratoire THEMA – UMR CNRS-UB 6049 – Université Bourgogne Franche-Comté

Partenaires : Laboratoire Psy-DREPI (EA – Université de Bourgogne), Laboratoire d’Economie de Dijon (LEDI) (EA 7467 – Université de Bourgogne), CESAER (Agrosup Dijon), Laboratoire des Sciences Historiques (LSH) (EA 2273 – Université de Franche-Comté), Ville de Longvic, Ville de Prémery, Communauté de communes Nièvre Forêt.

Financement : AAP TTP (« Travail, Transmission, Pouvoirs ») – MSH Dijon et MSH Besançon

Durée : 8 mois

Résumé du projet : Ce projet est porté au sein du groupe thématique de recherche « Emploi et Territoire » de la MSH de Dijon. Il a pour objet l’analyse interdisciplinaire de trois dispositifs territoriaux pour l’emploi (territoire zéro chômage, Emergence, Cité de l’autre économie) dans quatre terrains d’études (Nièvre et forêt, Longvic, Dijon, Besançon). Suivant une méthode comparative, il produit de manière participative une grille d’évaluation des dispositifs concernés dans une perspective de capacitation des personnes sans emploi

Ce projet fait suite à l’accompagnement par la recherche (par les chercheurs du groupe thématique de recherche « Emploi et Territoire » de la MSH de Dijon) du dispositif « Territoire Zéro Chômage de Longue Durée (TZCLD) » dans la commune de Longvic (21). L’objectif était d’observer l’impact de l’expérimentation sur le territoire, et les bénéfices obtenus aux plans humain et sociétal tout en définissant les conditions de son éventuelle généralisation. Il s’agit ici d’étendre les méthodes de travail interdisciplinaires à d’autres dispositifs pour l’emploi semblables. Sur cette base concrète, le programme se nourrit de l’observation d’une extension de l’économie de marché et conduit les chercheurs à construire une nouvelle façon de penser le travail et à engager une nouvelle critique de l’économie politique. L’enjeu est alors de mettre la recherche au service d’une nouvelle intelligence collective et d’un nouveau commerce social (Stiegler, 2009).

Ce programme de recherche comporte trois objectifs fondamentaux :

– compréhension des processus de mutation de l’emploi et des nouvelles relations à l’emploi ;

– évaluation des dispositifs d’accompagnement et caractérisation des processus de gouvernance territoriale des projets ;

– accompagnement de la recherche de solutions et création d’activité.

Observatoire Territorial des Initiatives d’Emploi Observatoire Territorial des Initiatives d’Emploi

Read more

X

Responsable scientifique : Laurent GAUTIER – Laboratoire TIL/Centre Interlangues (EA 4182) – Université de Bourgogne

Partenaires : Laboratoire d’Informatique de Bourgogne (LIB – EA) – Université de Bourgogne / MSH Dijon (Plateforme ADN)

Financement : AAP CVT ATHENA

Durée : 2 ans

Résumé du projet : Le projet Adwine est un « Système de recommandation intelligent » pour le Vin et la Gastronomie. Son développement s’appuie sur l’articulation des travaux des deux laboratoires en synergie avec les compétences en traitement de données textuelles développées à la MSH de Dijon à travers sa plateforme Archives – Documentation– Numérisation. Il s’inscrit dans le mouvement actuel des linked data qui rendent indispensables les interactions entre les deux disciplines. Ce projet s’inscrit dans le contexte stratégique de la transition numérique de l’économie et est orienté vers le conseil et l’aide aux consommateurs en permettant le partage pédagogique et intuitif des expériences sensibles.

Fondé sur un outil de recommandation intelligent, l’application vise à faire coïncider le langage et la terminologie experts et des professionnels à ceux des consommateurs pour aboutir à une recommandation d’un vin à partir du profil spécifique de l’utilisateur consommateur. Le système de recommandation est orienté Big Data et apprentissage automatique (machine learning), permettant d’aider dans la résolution de l’évaluation de la prédiction et du classement des éléments en implémentant une suite d’algorithmes de recommandation. Il capitalise sur un ensemble de ressources orales retranscrites, produites dans le cadre d’un projet antérieur et livrant le lexique utilisé par des consommateurs non experts en situation de dégustation de vins. L’originalité de cette ressource inédite réside dans le caractère spontané et instinctif des commentaires sur la base desquels les consommateurs formulent une évaluation globale de type ‘j’aime/je n’aime pas’. Mises en regard des ontologies expert, ces données alimentent un système de recommandation en fonction des profils consommateurs pour un système applicable à l’œnologie mais aussi, de façon plus générale, à l’agro-alimentaire et à la gastronomie.

Le système est développé en tant qu’application web avec une interface d’administration et une API externe permettant d’interroger le moteur de recommandation (via une application mobile ou des partenaires).

ADWINE ADWINE

Read more

X

e-GREETERS / Tourist’You

Responsable scientifique : Laurent GAUTIER – Laboratoire TIL/Centre Interlangues (EA 4182) – Université de Bourgogne

Partenaires : Laboratoire d’Informatique de Bourgogne (LIB – EA) – Université de Bourgogne / MSH Dijon (Plateforme ADN)

Résumé du projet : e-GREETERS / Tourist’You est un système d’information touristique d’un nouveau genre basée sur un corpus oral d’anecdotes authentiques et originales visant à mettre en valeur le patrimoine d’une zone géographique ou lié à un thème. TouristYou est un dispositif d’aide au « tourisme expérientiel » qui associe plusieurs compétences interdisciplinaires et qui permet :

– une collecte et un traitement d’enregistrements audio/vidéo pour révéler l’aspect historique de l’anecdote ;

– une analyse linguistique et un traitement sémantique pour affiner ce découpage et pour extraire, par annotations fines, le meilleur de l’anecdote et alimenter un système d’information associant cartographie, base de données et intelligence artificielle.

Le système ainsi développé permet de proposer aux acteurs du tourisme :

  •  une offre sur-mesure : déclinaisons zonale (secteur géographique intégralement couvert) et thématique (tourisme de niche) ;
  • une offre authentique et originale, loin des habituels discours institutionnels stéréotypés/formatés ;
  • une mise en lumière de tous les patrimoines à travers l’expérience utilisateur ;
  • des partenariats avec les commerces/services environnant pour favoriser l’économie de proximité (avec une veille possible sur les retours, la détection des tendances).

Le système ainsi développé permet de proposer aux touristes/visiteurs :

  • un système d’information intelligent qui s’adapte à son utilisateur (déambulation/itinéraire + sélection des points d’intérêts) ;
  • une suppression des contraintes et liberté de circulation dans la zone visitée ;
  • un ressenti expérientiel « comme les habitants » ;
  • une sérendipidité profilée et contrôlée.

e-GREETERS / Tourist’You e-GREETERS / Tourist’You

Read more

X

Responsable scientifique : Karen BRETIN-MAFFIULETTI – Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche « Sociétés, Sensibilités, Soin » – LIR3S (UMR CNRS-uB 7366)

Partenaires : Psy-DREPI (EA 7458 – UB) – CREDESPO (EA 4179 – UB) – TIL – Centre Interlangues (EA 4182 – UB) – IREDU (EA 7318 – UB) – CRJFC (EA 3225 – UFC) – GEMASS (UMR 8598 – Université Paris-Sorbonne) – – URePSSS (EA 7369 – Université de Lille)

Financement : AAP TTP 2018 (Fédération des MSH Bourgogne Franche-Comté)

Durée : 1 an

Résumé du projet : Le projet DIES a pour ambition de construire un objet de recherche collectif et pluridisciplinaire autour de la question des espaces sociaux, dont on interrogera en particulier les conditions d’émergence, les dynamiques d’évolution et les modes de régulation. Les espaces sociaux sont conçus comme des domaines d’activités sociales. Une attention particulière est accordée aux espaces du « travail » et du « hors travail » : l’activité professionnelle et l’engagement des groupes dans les loisirs (notamment sportifs) constituent des pistes de recherche déjà repérées (et présentées à l’occasion du 15e anniversaire de la MSH Dijon) par les chercheurs impliqués dans le projet. L’engagement des individus dans l’action politique ou citoyenne est également analysé par plusieurs membres de l’équipe, comme déterminant de l’émergence d’espaces de pouvoir renouvelés.

Définir et interroger les espaces sociaux : théories, méthodes, actualité de la recherche (DIES) Définir et interroger les espaces sociaux : théories, méthodes, actualité de la recherche (DIES)

Read more

X

Responsable scientifique : Henri GARRIC – Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures – CPTC (EA 4178 – UB)

Partenaires : LIR3S (UMR CNRS-uB 7366) – Centre Lucien Febvre (EA2273 – UFC) – C3S (UR 4660 – UFC) – SCD (Université Bordeaux-Montaigne) – Centre de Recherche en Histoire du XIXème (UR 3550 – Lettres Sorbonne Université – Arts et Médias (Paris 3).

Financement : AAP TTP 2018 (Fédération des MSH Bourgogne Franche-Comté)

Durée : 1 an

Résumé du projet : Le projet PIFERAI se propose de remettre en lumière l’importance de la série « Pif le chien » parue dans les années 1950 et 1960 dans L’Humanité et Vaillant. Il articule une dimension esthétique (étude de la bande dessinée) et une dimension sociale, historique et politique : en posant la question de la place dans un « art mineur », des questions politiques et sociétales majeures, il veut comprendre les mécanismes de transmission dans les milieux populaires et proches du PCF de l’après-guerre.

Pif dans tous ses états : recherches, archives, interdisciplinarité (PIFERAI) Pif dans tous ses états : recherches, archives, interdisciplinarité (PIFERAI)

Read more

X

Responsable scientifique : Thomas THEVENIN – Laboratoire de géographie – THEMA, antenne dijonnaise (UMR CNRS-UB 6049)

Partenaires : TIL – Centre Interlangues (EA 4182 – UB) – ELLIAD (EA 4661 – UFC)

Financement : AAP TTP 2018 (Fédération des MSH Bourgogne Franche-Comté)

Durée : 1 an

Résumé du projet : Les méthodologies d’analyse linguistique permettent aujourd’hui d’explorer de grands ensembles de données textuelles, mais aussi de les coupler avec des techniques de géolocalisation. Ces deux grandes tendances participent à l’émergence d’un champ d’investigation dérivé des humanités numériques, les « spatial humanities ». Ce faisant, la dimension spatiale fait l’objet d’une attention particulière aux dépens de la dimension temporelle, pourtant fondamentale dès que les données s’inscrivent en diachronie.

Ce projet a pour ambition de combiner des informations spatiales et temporelles pour explorer de nouveaux corpus. Ce projet a pour objectif de montrer l’impact des réseaux de chemin de fer sur les dynamiques territoriales et à l’inverse comment les dynamiques territoriales ont influencé le tracé de ces réseaux. Si les dimensions techniques et économiques ont été largement explorées, la dimension politique reste souvent évoquée sans être étudiée de façon systématique, ni sur une base empirique large. Nous proposons, dans ce projet, de montrer l’influence du pouvoir politique sur la construction du réseau ferré de 1880 à 1946 à partir de données reliées (linked data) et par une analyse semi-automatique tenant compte de leur historicité.

Humanités spatiales : développement d’une méthodologie pour l’analyse spatiale et temporelle (HUMASPATIA) Humanités spatiales : développement d’une méthodologie pour l’analyse spatiale et temporelle (HUMASPATIA)

Read more

X

Responsable scientifique : Olivier JACQUET – LIR3S (UMR CNRS-uB 7366) ; Chaire UNESCO « Culture et Traditions du Vin » de l’Université de Bourgogne.

Partenaires : Institut universitaire de la Vigne et du Vin « Jules Guyot » (UB) – UMR Procédés Alimentaires et Microbiologiques (PAM) AgroSup Dijon/UB – UMR 5319 CNRS Passages (Université Bordeaux Montaigne)Caisse Régionale du Crédit Agricole Mutuel de Champagne-Bourgogne – Groupe international d’Experts en Systèmes vitivinicoles pour la CoOpération (GiESCO) – Bibliothèque Nationale de France (BNF) – UMR 7324 Citeres Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT) (Université de Tours) – Centre d’Histoire « Espaces & Cultures » (Université Clermont-Auvergne) – University of Melbourne, Department of French studies (Australie) – Institute for Wine Biology, Stellenbosch University (Afrique du Sud) – Dipartimento di Filosofia « Piero Martinetti », Università degli Studi di Milano (Italie)

Financement : AAP COLLEX 2018 et 2019

Durée : 48 mois

Résumé du projet : L’objectif recherché est dans un premier temps de poursuivre la politique documentaire 3.0 initiée par la MSH de Dijon depuis plusieurs années, et ce grâce à la diffusion en accès ouvert et gratuit d’une revue professionnelle ancienne, inédite au format numérique : Le Progrès agricole et viticole. La seconde partie du projet consiste en l’élaboration d’un corpus numérique signalant des publications anciennes, du XVIIIe à 1950, déjà présentes en ligne ou restant à numériser. Le traitement de ces deux corpus, distinct en matière de méthodologie, favorise la mise en place d’approches holistiques et multiscalaires d’un intérêt scientifique indéniable. En outre, l’histoire des sciences et techniques vitivinicoles n’est pas la seule à profiter de ce projet puisque ce dernier englobe dans le même souci d’exhaustivité certains aspects juridiques, économiques et socio-culturels inhérents au monde de la vigne et du vin. L’objectif affiché permettra non seulement de mieux appréhender la place de la France dans le monde en tant que pays producteur, mais aussi d’envisager ses interactions avec d’autres nations viticoles au cours des trois derniers siècles. Enfin en se plaçant sous le signe de l’histoire globale, CONVEX 2 ne s’adresse pas uniquement aux chercheurs en sciences humaines et sociales, mais aussi aux professionnels de la filière vitivinicole ainsi qu’à un public curieux de découvrir un monde en constante mutation.

Ces ressources viendront alimenter les collections relatives à la vigne et au vin diffusées par la MSH de Dijon et labellisées par CollEx en 2017.

Collection numérique vitivinicole d’excellence (CONVEX) Collection numérique vitivinicole d’excellence (CONVEX)

Read more

X

Responsable scientifique : Jean VIGREUX – Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche « Sociétés, Sensibilités, Soin » – LIR3S (UMR CNRS-uB 7366) ; Directeur MSH Dijon.

Partenaires :

Financement : AAP COLLEX 2018 et 2019

Durée : 48 mois

Résumé du projet : La MSH de Dijon a été labellisée pour sa collection « Critique et Mouvements sociaux » qui rassemble de nombreuses ressources sur l’histoire des communismes (archives du Komintern, brochures de l’ancienne Bibliothèque Marxiste de Paris, plusieurs revues ou journaux du second vingtième siècle liés au Parti Communiste Français). La collection est composée de documents d’une grande diversité (archives, ouvrages et périodiques) qui ont été numérisés, indexés et mis en ligne gratuitement pour tout public (chercheurs, étudiants, etc.).

Dans cette dynamique, il s’agit de renforcer et prolonger les mises à disposition d’une documentation de la galaxie communiste pour la communauté scientifique et plus largement pour tout citoyen féru d’histoire contemporaine et de sciences politiques.

A ceci s’ajoute la perspective du centenaire du Parti Communiste Français, mais aussi la participation à des programmes de recherches comparées avec la Tunisie (Habib Kazdaghli, Laboratoire de Recherche sur le patrimoine, Université de Manouba, Tunisie).

Archives, brochures et informations communistes (ABRICO) Archives, brochures et informations communistes (ABRICO)

Read more

X

Responsable scientifique :

Partenaires : Living lab “le Dôme” (Caen)

Financement : ANR 2016

Durée : 6 ans

Résumé du projet : Le projet ANR Transition énergétique, territoires, hydrogène et société – (TETHYS) s’inscrit dans le champ de la démocratie technique pour aborder un ensemble de questions liées au processus de territorialisation de la transition énergétique par le vecteur hydrogène. Il va du suivi des démonstrateurs territoriaux constitutifs de filières industrielles dans les régions Bourgogne Franche-Comté et Normandie, lauréates de l’appel à projets « Territoire et Hydrogène » lancé en  mai 2016 par le gouvernement français, dans le cadre de son programme de réindustrialisation du pays « Nouvelle France industrielle », à la mise en démocratie  d’enjeux à la fois généraux et très pratiques, comme la production de scénarios  de transition et de prototypes recourant au vecteur hydrogène. Il vise à dépasser les approches traditionnelles formulées en termes d’acceptabilité sociale des techniques et des risques.

ll est porté par un consortium multidisciplinaire (sociologie, anthropologie des sciences et techniques, psychosociologie, aménagement de l’espace et urbanisme, droit de l’environnement, sciences de l’ingénieur, chimie physique) et multi-territorial basé sur deux structures fédératives de recherche que sont la Maison de la recherche en Sciences humaines de Caen et la Maison des Sciences Humaines en Bourgogne porteuse du living lab territorial pour la transition socio écologique.

Transitions Energétiques Territoires Hydrogène et Société (TETHYS) Transitions Energétiques Territoires Hydrogène et Société (TETHYS)

Read more

X

Responsable scientifique : François RIBAC – Laboratoire CIMEOS Communications, Médiations, Organisations, Savoirs (EA 4177 – UB)

Partenaires : École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille – Université du Maine – Université de Lille 3 – BSB (École Supérieure de Commerce de Dijon) – Haute École d’art et de design (Genève) – ADEME – Amis de la Terre (Dijon) – Museum Histoire naturelle (Dijon) – Latitude 21 / Maison de l’Environnement (Dijon) – Itinéraires Singuliers (Dijon) – Alterre – ADEME Bourgogne Franche-Comté.

Financement : ADEME

Durée : 3 ans (2016-2019)

Résumé du projet : ce projet de recherche a pour ambition de :

– Explorer l’imaginaire de la transition socio-écologique

– Mettre à jour, décrire les infrastructures matérielles de la fabrication d’instruments de musique et les différents discours sur la naturalité des instruments. Engager la filière régionale dans la transition.

– Analyser si et comment es arts du spectacle et de la musique ont contribué (et contribuent) à l’anthropocène.

L’objectif est de lancer un processus collaboratif destiné à penser et anticiper la transition socio-écologique dans le secteur de la lutherie en Bourgogne Franche-Comté, dans un contexte où le bas coût (économique) des instruments fabriqués en Asie, la concurrence du Web et la raréfaction d’essences « exotiques » déstabilisent fortement la filière. Pour ce faire, nous réunirions orchestres classiques, luthiers, et représentant-e-s des filières de la lutherie (quatuor et guitares) et du bois (Morvan et Jura), magasins de musique, écoles, conservatoires et associations d’enseignement musical, locaux de répétition, institutions dédiées à la transition écologique, collectivités locales et état. Une première conférence exploratoire est prévue en mars 2018 à Dijon et nous nous efforcerons de lancer une dynamique pour que la filière de la lutherie imagine des solutions régionales et écologiques.

Arts de la scène et musique dans l’anthropocène (ASMA) Arts de la scène et musique dans l’anthropocène (ASMA)

Read more

X

Living Lab Territorial pour la Transition socio-écologique

Responsable scientifique : Dany LAPOSTOLLE – Laboratoire de géographie – THEMA, antenne dijonnaise (UMR CNRS-UB 6049)

Partenaires : DREAL Bourgogne Franche-Comté

Financement : DREAL Bourgogne Franche-Comté

Durée : 4 ans

Résumé du projet : Le Living Lab territorial pour la transition sociale et écologique est un groupe de recherche transdisciplinaire porté par la MSH Dijon. Il est ouvert aux acteurs institutionnels, associatifs, et aux différents publics intéressés par les enjeux de la transition socio-écologique.

Il est composé d’enseignants-chercheurs en économie territoriale, sociologie, aménagement et urbanisme, psychosociologie, histoire des sciences et techniques, sciences de l’éducation et de la formation rattachés à leurs laboratoires respectifs mais ayant une curiosité commune pour les enjeux de développement territorial.

Le Living Lab territorial est né d’un partenariat entre la Dreal BFC et la Msh Dijon dans le cadre du programme « Bourgogne Franche-Comté en transition » (« BFC en transition ») issu d’un appel à projet du Commissariat Général au Développement Durable. Le Living Lab Territorial travaille dans le cadre de différents programmes : ANR Transitions Energétiques Territoires Hydrogène et Société (THETYS), BQR dispositif de recherche transdisciplinaire de type « Living Lab » (Tradli), Plateforme d’observation des projets et stratégies urbaines (Popsu) pour le projet Démocratie alimentaire comme enjeu de capacitation territoriale avec la ville de Tournus. Les fonds Vidal Action de recherche du Cnrs complètent le financement.

La définition générique du Living Lab est suffisamment souple pour abriter de multiples expérimentations tournées vers l’innovation technique et sociale. Sans céder à la rhétorique managériale que l’on retrouve parfois dans cet univers en réseau, connecté, composé de classes créatives pour réduire l’écart entre recherche et mise sur le marché, nous retenons la dimension méthodologique qui organise des collaborations entre des usagers, des chercheurs, des entreprises et/ou institutions publiques dans le but de définir et développer ensemble de nouveaux services, systèmes publics et communautaires tout en continuant l’exercice scientifique d’observation, questionnement méthodologique et interprétation  des faits.

Le Living Lab territorial pour une transition sociale et écologique opérationnalise la démarche transdisciplinaire. Il se construit comme un espace de problématisation d’une situation territoriale fondée sur les débats égaux entre chercheurs et acteurs. Cette problématisation suppose une supervision réciproque des intervenants pour anticiper et réduire les risques d’asymétries dans les relations d’analyse.

Préfiguration d’un dispositif de recherches et démarches participatives de type « Living Lab » (ou « Laboratoire d’Innovation Territorial ») Préfiguration d’un dispositif de recherches et démarches participatives de type « Living Lab » (ou « Laboratoire d’Innovation Territorial »)

Read more

X

Responsable scientifique : Martine CLOUZOT – Laboratoire ARTEHIS (Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés) (UMR CNRS-UB 6298).

Partenaires : Parc Naturel Régional du Morvan (PNRM).

Financement : FEDER – CRBFC

Durée : 5 ans

Résumé du projet : Ce projet s’articule autour d’une thèse en géohistoire « étude de la gestion des espaces et des contestations paysannes : le bocage et les forêts du Morvan, un patrimoine naturel et culturel en questions (XIIe-XXIe siècle) ». Il s’agit d’étudier les évolutions paysagères dans leur dimension socio-économique en s’intéressant au lien qu’elles entretiennent avec les statuts juridiques du foncier. Pour garantir la faisabilité du projet, le territoire d’étude a été limité à quelques communes du Haut-Morvan. Plusieurs espaces y sont observés dans la longue durée, en croisant les enseignements des textes, de l’archéologie, des sciences naturelles et de la géographie.

Les régimes juridiques des espaces et leurs évolutions marquent les paysages. Ainsi, des traces du passé demeurent dans ces derniers. Par exemple, le poids du pâturage porcin a construit une part importante de l’identité et du peuplement de la forêt grâce à la sélection d’essences « portant fruits » que l’on retrouve dans les textes dès le Moyen Âge. L’objectif est de déceler dans les paysages des traces du passé tout en définissant les pratiques qui n’ont laissé aucune empreinte.

La dernière phase du projet permettra à partir des enseignements de l’expérience historique, d’inventer et d’encourager de nouvelles formes de mises en valeur des espaces grâce au concours d’ingénieurs en environnement et agronomie. Ce travail s’intéressera notamment à développer des liens entre forestiers et éleveurs porcins.

Au bout du compte, il s’agit de démontrer l’utilité de l’histoire pour comprendre l’actuel et construire la prospective à l’échelle d’un territoire en déprise que constitue le Morvan.

La terre et la forêt en Morvan : l’histoire au service d’un territoire La terre et la forêt en Morvan : l’histoire au service d’un territoire

Read more

Education et numérique Education et numérique

Read more

Archives des Mondes Contemporains Archives des Mondes Contemporains

Read more

X

Alimentation et Lutte contre les Inégalités en Milieu de Santé

Porteur Scientifique : Clémentine Hugol-Gential, MCF en Sciences de l’Information et de la Communication
Membres du consortium : Laboratoire CIMEOS (UB), LESSAC (Groupe ESC Dijon), Centre Georges Chevrier (UMR CNRS-UB), IREPS Bourgogne, CEN Nutriment, Slow Food Bourgogne
Partenaires terrain : Centre Georges François Leclerc, CHU de Dijon
Dates : Juin 2015 à fin 2018
Financement : global (200 k€), Programme National pour l’Alimentation sous l’égide du Ministère de l’Agriculture, ANR

Le projet ALIMS (Alimentation et Lutte contre les Inégalités en Milieu de Santé) est soutenu par le Programme National pour l’Alimentation (PNA) et l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).
Aujourd’hui, nous constatons une forte disparité au niveau de la prise en charge des repas (liée à la présence d’un CLAN, d’une cuisine en interne…) mais aussi entre les unités de soins (liée aux pathologies traitées et à la sensibilisation de l’équipe soignante à l’importance du repas). Ce projet a pour ambition de remettre le repas au cœur des réflexions de santé, d’interroger son rôle dans le soin et le prendre soin et de proposer des dispositifs de prise en charge innovants.
En proposant un projet croisant différentes méthodologies (veille documentaire, analyse des pratiques, analyse des représentations, adaptation d’un outil de mesure du bien-être alimentaire) et en unissant plusieurs experts issus de différentes disciplines travaillant en lien avec l’alimentation et/ou la santé (médecin, diététicien(ne), philosophe, sémiologue, chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication, chercheurs en comportements alimentaires, économiste)  nous souhaitons fournir ici un éclairage complet sur le traitement du repas en établissement de santé, sur son sens, sa représentation et ses enjeux en considérant l’alimentation comme un « fait social total » (Mauss, 1925 – Corbeau, 2012) et en traitant les différentes dimensions du repas (sociale, environnementale)

[Site web du programme]

ALIMS ALIMS

Read more

Approches économiques des dynamiques urbaines Approches économiques des dynamiques urbaines

Read more

Bulletin de l’OIV Bulletin de l’OIV

Read more

PAPRIK@2F PAPRIK@2F

Read more

Formes et enjeux de la densificaiton Formes et enjeux de la densificaiton

Read more

Diagnostic-préconisations sur la politique sportive de la ville de Dijon Diagnostic-préconisations sur la politique sportive de la ville de Dijon

Read more

Log In

Create an account