Symposium : Silkologies Initiative

Lundi 04 Novembre 2019 - Lundi 04 Novembre 2019 -

Unless spring silkworms reach their deat
Silk cannot be spun
When waxy candles turn to ash
Will tears begin to dry
Li Shangyin, IXe century

Les 4 et 5 novembre 2019

[Programme]

silkologies

L’Initiative Route et Ceinture (Belt and Road Initiative) mise en place par le gouvernement chinois vise à approfondir les relations économiques et la coopération globale entre la Chine et de nombreux pays européens, africains et asiatiques autour des routes de la soie. Elle doit, à termes, réinterpréter et redynamiser les routes de la soie historiques. Considérées comme voies de communication, ces routes n’ont cependant pas été seulement un moyen d’échanges de biens économiques, technologiques et industriels : elles ont été, sont et seront un moyen d’échanges de connaissances, de biens artistiques et culturels.

Le programme Silkologies Initiative[1] se propose d’accompagner les routes Chine-Europe par des rencontres académiques et des projets éditoriaux communs et, dans le même temps, des événements destinés au grand public. Ces rencontres et événements pourront relever de domaines à la croisée des sciences humaines et sociales, des sciences et des techniques, des arts et de la culture : communication et industries culturelles, géohistoire, art et artisanat, innovation, design, recherche et culture scientifique et technique… La Silkologies Initiative doit se penser en harmonie temporelle et spatiale avec le calendrier long et puissant de la BRI et l’ancrage multilatéral impliquant la France et la Chine mais aussi d’autres pays (Iran, Kazakhstan, Thaïlande) et, enfin, l’ensemble des entités territoriales concernées.

La SI consiste ainsi en la mise en place de formes et d’actions « organisantes » de la dynamique culturelle et communicationnelle sino-française et au-delà. Elle sera un processus de valorisation par le développement de liens et valeurs partagées dans la continuité de l’Histoire et des mutations et ruptures qui l’ont traversée. Cette exigence permettra à ce projet géoéconomique d’aider à construire « un chemin vers l’autre »[2].

Le programme scientifique interrogera les Routes de la Soie et, plus largement, la BRI, comme un terrain de recherches pour les Sciences Humaines. Il s’agit d’explorer cet univers à la fois conservatoire d’un passé et en permanente évolution et pionnier pour l’avenir. Cinq thèmes ont été retenus : 1. Circulation des objets, des pratiques et des savoirs, 2. Textile, Mode et Design, 3. Artisanat et industrie, 4. Itinérances touristiques et culturelles, 5. Communication et villes créatives.

Le programme culturel s’appuiera sur les dynamiques d’hybridation concernant un large panel de productions en interrogeant les conditions d’acceptabilité et les processus d’intégration sociale d’objets culturels et technoscientifiques, de pratiques agricoles, techniques, scripturales et artistiques. Il s’appuiera aussi sur les objets et les terrains que les recherches auront visités et sera l’occasion de mettre en place de nouveaux dispositifs de médiation. Parmi les pistes pouvant être poursuivies :

  • « La bibliothèque-jeunesse de la soie » : les ouvrages à destination de la jeunesse, livres d’histoires comme livres documentaires, sont nombreux sur le sujet, comme le livre Le conte du ver à soie écrit par Pierre Cardin et le projet pourrait aboutir à la création d’un fonds international.
  • Chansons, poèmes et contes de la soie : un corpus de chansons (La révolte des Canuts, Aristide Bruant, 1893), a été produit dans les pays par les ouvriers et ouvrières de la soie, souvent témoins des pratiques ou simples chansons de situation de travail. Par leur importance dans la société, les objets qui ont pris la route ont également conduit à la production de poèmes (Li Shangyin) et de contes (La déesse des vers à soie, La légende de Liu An et le tofu). Des groupes pourraient présenter quelques-unes de ces chansons ou quelques-uns de ces contes venant des différents pays.
  • BRI Face-to-Face Communication avec les laboratoires de recherche identifiés dans différents pays : De nombreux chercheurs travaillent sur différents sujets autour de la soie. Par ailleurs, les outreach activities sont régulièrement sollicitées comme témoin de l’implication sociétale des chercheurs. Les projets Face to face communication représentent une forme de publicisation vivante qui reçoit beaucoup de succès auprès des collectivités nationales et internationales. Les universités pourraient alors, après des stages de formation à ce type de communication, envoyer au festival un groupe de doctorants sur les sujets de recherche concernés.
  • Présentation de produits de l’artisanat et du design innovants de différents pays : La rencontre de la soie avec la création hypermoderne produit des produits et des ouvrages innovants : foulards connectés, compléments d’ameublement, soie conformée… À cet événement peut être couplée une Silk Academy (ou Silk Fab world, Silk Fab Campus): le thème de la soie et de ses produits est à la fois innovative et incentive pour les démarches de type FabLab à l’image des techniques de teinture (bacterial dying) ou de design.
  • Exposition-événement : mise en place d’une Fashion Botanic Week: Les motifs floraux qui représentent un aspect dominant du travail autour de la soie, permettent, en fonction des régions, de produire des œuvres spécifiques et originales pouvant se concrétiser en un défilé de mode.

Les premières rencontres Silk Roads/Smart Territories se tiendront les 4 et 5 novembre 2019 à la MSH Paris Nord (lien vers le programme provisoire). Elles comprendront un programme scientifique. Compte tenu du caractère exploratoire de la Silkologies Initiative visant à faire se rejoindre des acteurs (chercheurs, consultants, professionnels, doctorants) de différentes disciplines et de différents champs et pays, les propositions pourront faire référence à des travaux et des recherches achevées, à des programmes et des actions en cours, ou bien à des problématiques et des questionnements en émergence.

Ces rencontres seront accompagnées culturellement de l’événement Silk & Soy, avec une présentation de deux œuvres en recherche : une dédiée au trio de la soie – Mûrier-Ver à soie-Homme – une dédiée au soja et au jus de soja.

Le programme Silkologies Initiative est développé en partenariat avec la MSH Paris Nord, la MSH de Dijon, la Fondation Prospective Innovation, le Laboratoire DICEN-IdF (UPEM), le laboratoire CIMEOS (uBFC), CoData France, le Centre d’expertise Industries Créatives Culture (KEDGE Business School) et l’Association de la Communication Éducative Sino-Française (ACESF).

>> télécharger le programme provisoire (mai 2019) pdf

[1] Dans le livre consacré aux Grottes de Dunhuang, l’auteure parle de « Dunhuangology » (Fan Jinshi, Dunhhuang, a pearl on the silk road, 2014, p. 32).

[2] Jean-Pierre Raffarin, Un chemin vers l’autre : les routes de la soie, préface, Paris : Gingko éditeur, 2016, p. 13.

[3] In the book dedicated to Dunhuang Grottoes, the author uses the word « Dunhuangology » (Fan Jinshi, Dunhhuang, a pearl on the silk road, 2014, p. 32).

[4] Jean-Pierre Raffarin, Un chemin vers l’autre : les routes de la soie, préface, Paris : Gingko éditeur, 2016, p. 13.

partenaires

MSH Dijon et MSH Paris Nord

Unités de recherche et départements de formation
Centre Expertise Industries Créatives et Culture
CIMEOS
DICEN
Institut Francilien d’Ingénierie des Services
Labex ICCA

Structures académiques non gouvernementales
CoData France
Association de la Communication Éducative Sino-Française (ACESF)

Autres soutiens
ARTEHIS
CRESAT
ELICO
Chongqing Industry Polytechnic College
Dalian Art College

informations pratiques

Renseignements
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

4 et 5 novembre 2019
MSH Paris Nord