Logo
Imprimer cette page

La structuration scientifique de la MSH de Dijon

La MSH : une unité de Services et de Recherche (USR)

La MSH de Dijon est une Unité de Services et de Recherche (USR). C’est l’une des formes que prennent les structures opérationnelles de recherche du CNRS, organisée les plus souvent en partenariat avec une Université, en l’occurrence l’Université de Bourgogne. L’USR est dotée de moyens en crédits, personnels et matériels du CNRS et de l’Université.

Des objectifs : la production de connaissance et leur diffusion

Comme toute unité de recherche, l’USR a pour objectifs la production de connaissances et leur diffusion dans la société ; comme toute unité de recherche, l’USR est évaluée périodiquement par l'agence nationale d'évaluation le Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (HCERES).

L’enjeu est de contribuer à la progression d'une société des savoirs partagés, par la production méthodologique et par la mise en problème sinon l’élucidation de questions sociales et humaines complexes.

 

Des équipements et des compétences

La forte dimension technologique que comporte une USR, fondée sur des équipements et des compétences de haut niveau, oriente ses directions de recherche sur une finalité méthodologique affirmée.

 

Appréhender des objets sociaux complexes et dynamiques

Il s'agit de construire et d’adapter en continu les moyens matériels et humains qui permettent de disposer des ressources en information et en représentation nécessaires pour appréhender des objets sociaux complexes et dynamiques.

  • Produire de l’information, la conserver et la rendre utilisable par les chercheurs comme par les opérateurs des divers domaines professionnels concernés (déplacement, aménagement, culture, etc.) constitue le travail de base des personnels de la MSH
  • Mettre au point des techniques de traitement des données et de modélisation des objets d'étude en forme le complément indispensable, en prise directe avec le travail quotidien des chercheurs et tout spécialement des doctorants.

 

 

Des approches pluridisciplinaires, transdisciplinaires et interdisciplinaires

La contribution de différentes disciplines des sciences humaines et sociales est le plus souvent nécessaire à la construction et à l’analyse de ces objets de recherche, c’est même la raison d’être de la MSH de favoriser leur réunion et leur coopération. Travailler sur les flux de personnes ou d’information, sur la mobilité des hommes et des biens, sur les compétences collectives, sur les facteurs d’identité et d’appartenance ou sur l’attractivité des territoires, tous ces sujets nécessitent le concours de points de vue disciplinaires et d’outils complémentaires.

De plus en plus fréquemment, la formulation et l’appréhension des questions de recherche, en lien avec les enjeux de développement de nos sociétés, requièrent le croisement de plusieurs domaines scientifiques, appartenant aux SHS et aux sciences expérimentales. Les questions de production et d’usage économe de l’énergie, de transports, de densification de l’habitat, de goût et de risque sanitaire de la consommation alimentaire, etc., constituent autant de sujets de pleine actualité dont le traitement suppose de larges collaborations disciplinaires et institutionnelles.

sales conf copie  DSC7013 IMG 0953leg
Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.